Ce weekend, nos athlètes prenaient des directions différentes au niveau des compétitions.
Un quatuor rennais se retrouvait au départ du duathlon d'Allonnes tandis que Jéjé s'était inscrit sur le triathlon de Cesson.

A Allonnes, sur un format un peu particulier (ni sprint ni soumise, c'est à dire 5/26/2,5), les arbitres ont rappelé lors du briefing d'avant course les principaux points du réglement :

LE PORT DE LA CEINTURE PORTE DOSSARD EST INTERDIT

Quelques grosses pointures en la personne de Nico Tharreau et d'un ancien champion du monde, Laurent Brochard. Cela sera donc difficile au vu des distances choisies par l'organisation pour nous, plus coureurs que rouleurs. La course de chacun de nous ci dessous :

Arno :
premier tour à pied dans les roulettes, Arno a pris la poudre d'escampette dans le 2e pour arriver au parc avec une vingtaine de secondes d'avance sur le premier pack pédestre. En vélo, l'émulation de la première place qu'il occupait alors lui a permis de réaliser un tour et demi devant avant de se faire reprendre par les 2 gros rouleurs. Il finit fort à pied en se gratifiant des 2 premiers temps cap. Arno prend la 3e place.

Julien :
Course à pied dans le premier pack. Un manque de puissance en vélo le condamnera à rétrograder dans le classement. Malgré des sensations moyennes, Julien réalise une bonne 2e partie pédestre pour prendre la 10e place.

Max :
Une première course à pied un peu juste pour suivre l'accélération d'Arnaud. Des difficultés à enchainer sur le vélo et une crevaison qui empêche Max de finir sa première course de l'année. Erreur de débutant. Après le GP de Château Renault et une casse matériel, ON VERIFIE SON MATOS et une des règles est de toujours avoir des pneus neufs sur ses roues de compétition. Il prendra peut être le départ de la manche de D2 à Châteauroux.

Flo :
Deux kilomètres à fond, malgré une allure relativement faible (3'10/15) ont fait en sorte que je me fais distancer de quelques decamètres. Et puis, un "déclic musculaire" est intervenu au 3e kilomètre. Un véritable bigbang à l'échelle cellulaire. En effet, j'ai retrouvé en quelques fractions de secondes, les sensations de courir vite et la vitesse qui va avec, me faisant passer de la 10/12e place à la 2e place (avec les 2 poursuivants) à l'entrée dans le parc. Un vélo difficile, dû à un manque de puissance et un enchainement encourageant me permettent de prendre la médaille en chocolat.

A Cesson, Je laisse à Jéjé le soin de nous raconter (voir son blog) mais il prend la 21e place avec le 10e temps pédestre et Notre Tutu national une 34e place venue de nulle part.

Dimanche prochain, se tiendra le 2e GP de Duathlon à Châteauroux. Cette étape va encore être difficile. Nous pourrons compter sur Josemi que j'ai réussi à contacter. Nous allons encore une fois devoir nous défoncer pour marquer le maximum de points. Restons optimistes et ne nous décourageons pas. Les regrets sont faits pour les perdants et nous sommes bretons, ne l'oubliez pas ;-)